Pourquoi devenir un magasin Zéro Gâchis

Chaque année, 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillées en France. Un scandale au regard des enjeux environnementaux et sociaux auxquels la loi tente de répondre en faisant obligation aux magasins de plus de 400 m² de donner leurs invendus. L’enjeu pour la GMS va toutefois bien au-delà. Des magasins zéro gâchis alimentaire, c’est une rentabilité améliorée, ainsi qu’un levier de conquête et de fidélisation des consommateurs et des salariés.

Respecter la loi, c’est bien. Devenir un magasin zéro gâchis alimentaire, c’est mieux !

Les chiffres choquent. Selon l’Ademe, ce sont près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable qui sont gaspillées chaque année en France, soit l’équivalent de 150 kg par an par habitant, pour un coût évalué entre 12 et 20 milliards d’euros. La grande distribution génère à elle seule 14% du gaspillage alimentaire. Pour tenter de remédier à cette situation, la loi Garot impose, depuis 2016, aux magasins de plus de 400 m² de faire don de leurs invendus à des organismes d’aide alimentaire. Si cette mesure a un intérêt écologique, social et même économique pour les enseignes qui bénéficient de crédits d’impôts en contrepartie de leurs dons, elle ne résout pas pour autant l’équation complexe à laquelle sont confrontés les magasins. La multiplication des références et les temps de conservation relativement courts des produits frais rendent, en effet, compliqué de faire coïncider parfaitement l’offre et la demande. Trop d’invendus, c’est une performance économique dégradée. Inversement, à trop vouloir réduire la casse, on prend le risque de ruptures dans les rayons. 

Une démarche Zéro Gâchis offre des réponses à plusieurs niveaux à cette problématique de gaspillage alimentaire.

Un magasin zéro gâchis alimentaire, c’est plus de rentabilité.

Un hypermarché jette à peu près l’équivalent de ce qu’il gagne chaque année. En effet, le taux de casse brute est en moyenne de 1,5 % pour les magasins de la GMS (selon 1 000 audits réalisés en GMS entre 2017 et 2020), soit l’équivalent de leur résultat net. Diminuer le taux de casse en valorisant mieux les invendus constitue donc, pour les magasins, un levier pour améliorer leur résultat net et / ou récupérer une marge de manœuvre pour proposer de meilleurs prix à leurs clients.

Un magasin zéro gâchis alimentaire, c’est un critère d’achat et de fidélité.

Dans le contexte d’une sensibilité accrue des citoyens aux problématiques environnementales et sociétales, la lutte contre le gaspillage alimentaire est un élément de différenciation vis-à-vis de la concurrence. En effet, 83% des consommateurs souhaitent que distributeurs et fabricants limitent le gaspillage alimentaire et les emballages. 70 % indiquent qu’ils seront fidèles à une enseigne engagée sur ces sujets (selon l’étude réalisée par Rubikloud en novembre 2019)

Un magasin Zéro Gâchis, c’est porteur de sens.

Cette démarche écoresponsable permet de susciter l’engagement des équipes, de fidéliser les salariés et d’attirer plus facilement de nouveaux profils grâce à l’image positive véhiculée par la démarche. Elle permet également de fédérer et de davantage responsabiliser les salariés des magasins autour de l’enjeu que constitue la gestion des commandes et des assortiments.

Mise en rayon par une employée de grande surface

Des outils intelligents pour piloter la lutte contre la casse

En réponse aux problématiques de la GMS, la société Zéro Gâchis a conçu et développé une suite d’outils permettant de piloter la réduction de la casse, dans une approche centrée business et prenant en compte les contraintes des équipes au quotidien. Tous ces outils ont ainsi été pensés pour réaliser des gains de temps et d’argent, en 4 étapes.

1. Détection et géolocalisation rapide des produits en dates courtes dans tout le magasin.

Chaque jour, des milliers de produits arrivent en date limite. Un casse-tête et un surcroît de travail pour les équipes. Easyturn est un outil numérisé qui permet aux responsables de rayon et à leurs équipes d’identifier extrêmement rapidement toutes les références arrivées en charte fraîcheur. Résultat, un gain de temps pour les salariés et une réduction du stress de laisser en rayons des produits périmés. Cela contribue également à l’image positive du magasin.

2. Aiguillage des produits en date courte vers la filière de valorisation la plus profitable : stickage, don ou panier antigaspi.

Donner ses invendus permet d’éviter le gâchis. Toutefois cette solution n’est pas nécessairement la plus pertinente au regard de la performance commerciale. L’assistant Epsilon simplifie les choix des responsables de rayon en utilisant l’intelligence artificielle pour émettre des préconisations instantanées du meilleur taux de remise, grâce à un algorithme prenant en compte des données, telles que la météo, le jour de la semaine, le passage ou non d’une association… Cette solution permet de maximiser la rentabilité, tout en réduisant au minimum le volume de déchets alimentaires.

3. Vente via une solution de stickage simple et rapide qui reconnaît l’intégralité des références en magasin.

La station d’étiquetage mobile permet d’écouler un maximum de produits. Elle permet également un meilleur pilotage des stocks et des commandes. Reliée au système de gestion des stocks, elle évite que les produits étiquetés ne génèrent automatiquement de nouvelles commandes, diminuant ainsi les futurs invendus.

4. Suivi et optimisation de la démarche

Le suivi se maintient à-travers des indicateurs simples et opérationnels, ainsi qu’un accompagnement par un conseiller Zéro Gâchis. Ils donnent les moyens aux chefs de rayons et à leurs équipes de piloter la lutte contre le gaspillage alimentaire en toute autonomie.

La mise en œuvre de ces solutions ont permis aux 400 magasins clients de Zéro Gâchis de réduire les pertes de leurs magasins de 75%, en moyenne.

Si vous êtes prêt(e) à sauter le pas : n’hésitez pas à nous contacter directement !

Enquire now

Give us a call or fill in the form below and we will contact you. We endeavor to answer all inquiries within 24 hours on business days.
fr_FRFR
en_USEN fr_FRFR